Meteor 0.7.1 : utilisation de oplog et création de comptes développeur
La plate-forme JavaScript open source pour créer des applications Web

Le , par vermine, Responsable JavaScript & AJAX
Meteor 0.7 : utilisation de oplog et création de comptes développeur
La plate-forme JavaScript open source pour créer des applications Web se consolide


Meteor est une plate-forme open source pour créer des applications Web de qualité et cela très rapidement, peu importe que vous soyez un expert développeur ou bien un débutant. Avec Meteor, vous n'avez plus à gérer les ressources serveur ou une base de données, ni à manipuler une couche ORM (couche d'abstraction à la base de données), ni à organiser le va-et-vient entre clients et serveur en cas de données invalides.

En voici plusieurs caractéristiques :

  • écrire son application entièrement en JavaScript. Les mêmes API sont disponibles sur le client et sur le serveur donc le même code peut être exécuté facilement dans l'environnement ;
  • écrire simplement ses modèles. Ils se mettent à jour automatiquement lorsqu'il y a des modifications de données dans la base de données. L'outil prend en charge n'importe quel langage de création de modèles ;
  • écrire son code client comme s'il était en cours d'exécution sur le serveur et avec un accès direct à la base de données ;
  • lorsqu'un utilisateur apporte une modification, son écran se met à jour immédiatement, il n'y a pas d'attente serveur. Si le serveur rejette la demande ou s'il l'exécute différemment, le client se reconstitue avec ce qui s'est réellement passé ;
  • mettre à jour votre application pendant que les utilisateurs sont connectés sans les déranger. Lorsque vous publiez une nouvelle version, le nouveau code est parfaitement injecté dans chaque fenêtre du navigateur dans laquelle l'application est ouverte ;
  • écrivez tout le code en JavaScript (si vous le souhaitez). L'interface utilisateur s'exécute dans votre navigateur. Les fonctions sensibles sont exécutées dans un environnement privilégié ;
  • une seule commande pour compiler votre application entière dans une archive tar. A décompresser n'importe où où se trouve node.js en une seule commande également ;
  • vous pouvez connecter tout ce que vous voulez à Meteor, des applications mobiles natives aux bases de données de Arduinos (une plate-forme de prototypage électronique open source qui permet de créer des objets électroniques interactifs). Il suffit d'implémenter le protocole DDP ;
  • les packages Smart Meteor sont de petits programmes qui peuvent injecter du code dans le serveur ou le client, ou même pré traiter vos sources. C'est pourquoi ils sont les plus petits possible, avec un ensemble de dépendances minimal. Vous pouvez ainsi utiliser vos modèles, vos jeux de tests ou vos frameworks de manipulation du DOM préférés.


L'équipe a annoncé la sortie de la révision 0.7.1.

Elle contient deux ajouts importants. Le premier concerne le oplog (une collection spéciale qui conserve un enregistrement de toutes les opérations qui modifient les données stockées dans vos bases de données). Meteor a étendu le nombre d'opérations MongoDB supportées par le driver pour couvrir le plus de requêtes possible utilisées dans des applications de production. Toutefois, cela signifie que vous devez utiliser un serveur MongoDB dédié et avoir accès à son journal de réplication.

Le second ajout porte sur les comptes développeur Meteor. C'est un nouveau système de connexion qui remplace l'ancien mot de passe de chaque application que vous avez utilisé lors du déploiement d'applications sur les serveurs gratuits. Cet enregistrement ce fait lors du premier déploiement sous la révision 0.7.1. Vous pourrez ainsi vous connecter par ligne de commande, et gérer les permissions des autres développeurs via meteor authorized.

La révision contient bien entendu d'autres changements comme :

  • le hash des tokens de connexion client avant leur stockage dans la base de données ;
  • Accounts.loginServiceConfiguration est déprécié en faveur de ServiceConfiguration.configurations du nouveau package service-configuration ;
  • le support de sourcemap pour les processeurs de feuilles de styles comme par exemple LESS ;
  • la mise à niveau pour jQuery 1.11.0 et Node.js 0.10.25 ;
  • etc.


Site officiel.
L'article sur la version 0.7.1.
Exemples et documentation.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Vtek001 Vtek001 - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 17:17
Étrange que personne ne réagisse à cette annonce.

Meteor semble être la nouvelle techno node.js qu'on pourrait qualifier de "bankable" (pour reprendre une expression du cinéma).
Quasiment autant de stars qu'express sur GitHub et deux fois plus que Sails, une belle communauté qui suit le projet.

A titre personnel je ne l'ai pas essayé, mais je le ferais pour me faire un vrai avis

Je crois par contre qu'il manque encore le support de plusieurs BDD, ou du moins c'est en cours de développement
Avatar de vermine vermine - Responsable JavaScript & AJAX https://www.developpez.com
le 19/03/2014 à 9:02
Effectivement, il faut surveiller Meteor d'un œil car il y a de l'évolution constante et une grande interactivité avec la communauté. Ils ont même organisé un événement pour les enfants.
Avatar de vermine vermine - Responsable JavaScript & AJAX https://www.developpez.com
le 19/03/2014 à 9:36
Meteor 0.7.2 : amélioration du driver oplog, l'axe principal vers la version 1.0
Un pas en avant pour la plate-forme JavaScript open source pour créer des applications Web


Meteor est une plate-forme open source pour créer des applications Web de qualité et cela très rapidement, peu importe que vous soyez un expert développeur ou bien un débutant. Avec Meteor, vous n'avez plus à gérer les ressources serveur ou une base de données, ni à manipuler une couche ORM (couche d'abstraction à la base de données), ni à organiser le va-et-vient entre clients et serveur en cas de données invalides.

L'équipe a annoncé la sortie de la révision 0.7.2.

Comme pour la révision précédente, on y trouve une extension du nombre d'opérations MongoDB supportées par le driver oplog. Driver qui est un axe primordial pour la version 1.0 de Meteor.

Il est maintenant possible de concevoir des applications Web multiprocessus dîtes "en temps réel", en opposé à l'API MongoDB qui synchronise la modification des données des clients connectés sans avoir à interroger le serveur de base de données.
Le but est d'étudier les gains de performance pour améliorer l'outil en conséquence.

Quelques requêtes utiliseront toujours le driver de polling, qui peut s'exécuter côte-à-côte avec le driver oplog. Les cas les plus importants sont ceux des requêtes géospatiales et les requêtes qui spécifient une option skip. Pour plus de détails à ce sujet, rendez-vous sur cette page : Oplog Observe Driver.

La révision contient bien entendu d'autres changements comme :

  • des fonctions pour l'aspect connexion (tentatives de connexion infructueuses, log, des flags de verrouillage, etc.) ;
  • le support des emails en HTML dans Accounts.emailTemplates ;
  • des modifications pour minimongo concernant $elemMatch, $regex, le tri des champs, le lien entre tableau et sélecteur ;
  • la mise à jour du package Google OAuth pour utiliser les nouvelles versions de profile et email ;
  • une option _throwFirstError pour Deps.flush ;
  • etc.


Site officiel.
L'article sur la version 0.7.2.
Exemples et documentation.
Offres d'emploi IT
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Responsable bénévole de la rubrique JavaScript : Xavier Lecomte -