Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

De l'accident à la 3D
Une brève histoire de JavaScript

Le , par yahiko

0PARTAGES


Je viens de tomber sur un article très complet sur l'histoire de JavaScript.

Une histoire axée sur les évolutions techniques du langage en lui-même et de son écosystème qui s'est développé à une vitesse fulgurante ces dernières années.

L'auteur commence par une rapide synthèse sur l'évolution de la syntaxe (avec le comité ECMA) et l'apparition de variantes comme le feu et peu regretté JScript, tentative infructueuse de Microsoft de concurrencer la syntaxe de Netscape, ou des langages plus actuels comme ActionScript, CoffeeScript ou TypeScript (nouvelle tentative de Microsoft, bien plus prometteuse) basés sur JavaScript.

Ensuite l'auteur retrace les étapes qui ont fait que JavaScript détient à présent une emprise sans partage du côté du navigateur. Il fait d'ailleurs un parallèle intéressant entre JavaScript et la loi de Moore. Est évoqué le lien historique de JavaScript avec le DOM ou encore la guerre des navigateurs entre Netscape et Internet Explorer dans les années 1990.

C'est suite à ça qu'est abordée la colonisation de JavaScript du côté des serveurs. Après des débuts plus que timides qui remontent dès les débuts du langage, il faudra attendre node.js basé sur le V8 de Chrome pour que JavaScript ne prenne d'assaut la dernière place forte, les serveurs, qui doit lui permettre la domination du monde.

Après l'historique de cette conquête en deux phases de JavaScript, d'abord côté navigateur, puis ensuite côté serveur, l'article dresse un panorama sur l'écosystème JavaScript, qu'on sait déjà pléthorique, et qui est pourtant encore plus riche qu'on ne pourrait le soupçonner. Par exemple est mentionné Espruino, un microcontrôleur de 64 ko capable de lire nativement du JavaScript, de le parser à la volée et de l'exécuter. JavaScript est aussi présent dans le domaine des systèmes embarqués !

L'article se termine sur la course à la performance où l'auteur est obligé de citer asm.js, sous-ensemble du langage permettant la compilation dite anticipée (ahead of time). Les géants de l'industrie planchent sur le sujet, y compris Intel. Cette course à la performance avec JavaScript commence à porter ses fruits puisqu'il est possible désormais d'avoir des jeux en ligne capables de rendus 3D fluides, même si la route est encore longue pour atteindre le fameux 60 FPS constant.

Source
JavaScript World Domination

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !